© 2017 Arnaud Bibonne, musicien, chanteur.

Arnaud Bibonne fait renaître le son du bohaussac sur 5 copies de cornemuses anciennes.

Voici le résultat d'une immersion dans les musiques des landes de Gascogne, selon ce qui peut être traduit, supposé, ressenti à travers les écrits, les rares enregistrements et bien entendu, la tradition orale entretenue par le chant et la danse. Discrètement soutenu par 6 musicien.e.s, Arnaud fait s'épanouir les voix des bohaussacs avec toute son expérience de la cadence, un jeu ornementé, précis. Son immense maîtrise s’exprime toujours avec humilité, toujours au service de l'émotion.

Tempérament inégal, gazouillis affutés, appels bouleversants, l'émotion étreint à chaque plage.
Ce disque inaugure une nouvelle ère de découverte de la boha.  

 

Fred. Vigouroux      

rr

  

Capture.JPG

Dervish TanDances

Musique évolutive et danse Tanoura.

De l’origine du monde à la musique électronique

Au commencement, il y a la beauté, il y a la danse, il y la musique, il y a l’émotion que suscitent

ces arts.

Il y a ensuite le partage, la tolérance, la confiance, l’amitié, la confidence, et enfin, le

mélange et les rencontres, fils rouges de ce projet.

Un alliage de modernité et de tradition lorsque la musique électronique cohabite avec les

instruments classiques, alliance culturelle lorsque l’Orient s’assemble à l’Occident, lorsque

les chants occidentaux en occitan succèdent à ceux en arabe, quand la danse traditionnelle

égyptienne rencontre le slam, contemporain & expérimental.

Le public chemine ainsi depuis le chant philosophique Soufi jusqu’à la puissante batterie

rock échantillonnée, de l’origine babylonienne de la Darbouka jusqu’aux basses profondes

des nappes de synthés bidouillés.

Soufisme et Tanoura

Chemin de sagesse, le soufisme incarne un visage trop méconnu de l’islam, celui de l’ou-

verture, du respect et de la fraternité.

Le soufisme est une voie d’éducation personnelle et de connaissance intérieure, acces-

sible à toute personne en recherche spirituelle, quelle que soit sa culture et son milieu social.

Issue de cette même philosophie, la danse Tanoura perd peu à peu de son caractère

sacré pour devenir une danse populaire. Elle dépeint la création de l’univers, représente

l’arrivée de l’homme sur terre et expose son évolution de manière métaphorique

Agah trio propose un voyage musical croisé entre chemins d’Occident et route de la soie, épicé de saveurs d’orient, et parfumé de polyphonies occitanes.

Le trio façonne une musique qui nous promène entre bourdons des voix et cornemuse du monde, et rythmes aux grooves profonds ou transes endiablées tandis que les cordes du saz ou de la vièle nous rappelle à la mémoire des sens. Les trois musiciens aux influences respectives diverses  s’accordent ici pour mélanger, mixer, malaxer une musique qui prend aux tripes.
Prochaines dates les 6 et 7 août 2016 au cœur de l’Abbaye de St-Antoine l’Abbaye, avec un concert conté autour des bâtisseurs du 13ème siècle.

Distribution: 
Arnaud Bibonne: Hulusi, Gaïda, Mezoud, Boha, Chant…
Arnaud Redon: Saz, Vièle, Percussions, chant…
Grégoire Viché: Percussions (Cajon, Derbuka, Riqq, Tar, frame-drums…), konnakol…